logo
Accueil  / Qui sommes-nous?  I  Actualités  I  Agenda  Conférences  I  Bulletin  DVD  Dossiers techniques  Patrimoine  Liens  I  Contact  I 
Le Réseau scientifique et technique de l'Agroéquipement
Sima 2019
Actualités spéciales SIMA 2019
Matériels d’élevage :
Innovations et nouveautés déclarées par les exposants du SIMA 2019
Téléchargez la liste avec le descriptif
des nouveautés déclarées par les exposants
dans le domaine de l'élevage

2018, petite année pour le machinisme

A quelques jours de l’ouverture du Sima le marché des agroéquipements s’interroge.
Tout au long de l’année, le ressenti du marché était jugé plutôt moyen tant chez les constructeurs que chez les concessionnaires.
La dernière enquête menée par le Sedima à la fin du second semestre situait entre 2,5 et 3,5% la croissance estimée par les concessionnaires pour la deuxième partie de l’année.
Les chiffres communiqués par Axema expriment au final une tendance à la baisse pour les immatriculations de tracteurs.
Toutes catégories confondues, le total des immatriculations sous la nomenclature « Tracteur agricole » s’élève à 33 151 unités.
C’est 13,3% de moins que les 38 229 engins enregistrés à fin décembre 2017.
Ce chiffre englobe les tracteurs standards, les modèles vignes & vergers, les enjambeurs, les tracteurs espaces verts et les chargeurs télescopiques.
Les tracteurs standards s’en tirent avec 6% de baisse dans les volumes d’immatriculations.
Dans ses données, Axema en dénombre 21 123 en 2018, contre 22 483 en 2017.
Seule catégorie à connaître une évolution positive, les chargeurs télescopiques affichent une croissance de 4,7%, à 3 589 unités. D’autres catégories de machines ont compensé la baisse des ventes de tracteurs.
Les moissonneuses-batteuses progressent de 8 ,5%, à 1 334 machines et les presses à balles rondes gagnent 5%, à 2 744 unités.
L’année a aussi été favorable pour les bennes (+15,7%), les épandeurs (+12%) et les pulvérisateurs automoteurs (+5,3%).
2018 s’inscrit donc comme une année où, d’une manière globale, le chiffre d’affaires des industriels et des concessionnaires a progressé. Sans être un millésime exceptionnel, il s’agit aussi d’une année où la filière a regagné en optimisme.
D’après les quelques sondages menés au dernier trimestre 2018, les professionnels tablent majoritairement sur une nouvelle progression de leur chiffre d’affaires en 2019.
Toutefois, rares sont les intervenants qui se hasardent à situer la hausse au-delà des 5%.

NUMERIQUE ET AGROEQUIPEMENTS

L’intelligence artificielle sera au rendez-vous du SIMA 2019 avec de nombreuses innovations et applications
proposées aux agriculteurs pour intégrer la transition écologique de leurs métiers et pratiquer l’agroécologie.
C’est l’un de sujets traités dans la dernière livraison du Demeter 2019 qui vient d’être publié.
Véronique Bellon-Maurel, Jean-Marc Bournigal et Roland Lenain, nouveau lauréat du Sedimaster
cosignent un article de fond sur « L’équation technologique et numérique en agriculture ».
Ils nous expliquent comment les agroéquipements seront un des leviers de la transition vers de nouveaux itinéraires et de nouvelles pratiques.
Ils vont également contribuer à la chaine d’acquisition, de mutualisation, d’intégration et de valorisations des données recueillies
sur le terrain et par les machines.
Avec la montée en puissance prévue de la robotique, c’est toute la fonction travail de l’exploitant qui va se trouver bouleversée ?
Ainsi la robotique apportera-t-elle de nouvelles techniques de production dans différentes opérations culturales
comme le semis, la récolte, les traitements phytosanitaires ou encore pour l’assistance de taches réputées dangereuses.
Les défis de demain seront donc la mobilité et la modularité.
Toutefois, selon les auteurs, elles n’excluent en aucun cas l’expertise humaine qui restera toujours au cœur du dispositif. Mais avec quels profils de compétence ?
J-F C www.iris-france.org/publication/le-demeter-2019
 

Les médailles d’Or du Palmarès de ce SIMA 2019 : retour aux fondamentaux !

Les SIMA Awards de la dernière édition 2017 avaient été marqués par la promotion au plus haut niveau de deux manufacturiers de pneumatiques, fait unique de l’histoire.
C’était le résultat d’une réelle prise de conscience partagée : la nécessité de préserver les sols.
Cette tendance se concrétise cette année avec les chenilles Terra-Trac de chez CLAAS.
Cette récompense a pu surprendre pour un produit connu et déjà médaillé dans le passé, mais la rupture technologique est pourtant bien réelle : c’est la première fois qu’un train chenillé peut réduire sa surface de contact.
Un obstacle majeur limitait l’adoption des chenilles sur les ensileuses automotrices: le ripage en manœuvres.
Ce verrou a sauté, grâce à un système de relevage automatique du barbotin avant.
La surface de contact au sol est réduite d’environ un tiers en fourrières.
Intelligent, ce système se déclenche au-delà d’un certain rayon de braquage et ne détériore pas pour autant la structure des sols.
En effet, la pression moyenne de la surface résiduelle (environ 60 %) est plus favorable
qu'une monte de pneus standards.
Si l’intérêt des chenilles est souvent occulté par le développement des pneus « basse pression », il est important de revenir aux fondamentaux et rappeler que l’incidence de la pression est sensible en surface,
mais que c’est toujours la charge qui détermine les dégâts en profondeur !
La recherche d’alternatives au Glyphosate par le retour aux actions mécaniques
correspond également à une tendance forte.
Les bineuses reviennent, avec des systèmes de guidage très modernes.
Mais ces équipements s’accompagnent nécessairement d’éléments de châssis supplémentaires
comportant le système de translation latérale.
Bien que l’attelage soit verrouillé par les stabilisateurs des barres inférieures,
de grands disques-coutres sont fixés sur les interfaces actuelles pour empêcher
le tracteur de gommer les corrections latérales par l’élasticité de ses pneumatiques.
La dynamique de ces ensembles existants crée par conséquent des contraintes hyperstatiques
génératrices de frottements, donc de consommation supplémentaire, voire de casse.
Le phénomène est particulièrement accentué dans les dévers et terrains irréguliers.
C’est la raison pour laquelle la Société LAFORGE, spécialiste de la liaison tracteur-outil
et de la régulation des ensembles avant-arrière, a conçu et mis au point cette interface de guidage polyvalente.
L’ensemble outil/interface et tracteur est libre et la correction de trajectoire se fait par la ligne de traction.
Celle-ci passe par le point de convergence des barres inférieures d’attelage vue du dessus.
La modification de cette géométrie corrige les écarts sans créer de contraintes.
C’est la caractéristique principale de cette innovation.
Encore un bel exemple de retour aux fondamentaux : l’attelage trois point inventé par Ferguson n’a pas fini de surprendre !
René AUTELLET

L’innovation au cœur du prochain SIMA

 

La 78e édition du Mondial des fournisseurs de l’agriculture et de l’élevage mettra en valeur agriculteurs,
industriels et produits innovants.

 

« Le prochain SIMA qui se tiendra du 24 au 28 février, au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte, sera plus que jamais orienté vers des solutions concrètes, capables de répondre aux préoccupations actuelles du monde agricole, explique Martine Dégremont, directrice du salon. Encore une fois l’innovation sera au cœur du salon avec l’ambition d’être au service d’une agriculture compétitive ».

Deux Villages Start-up, implantés dans le hall 4 au cœur du secteur agriculture de précision, révèleront les nouveaux talents porteurs de solutions innovantes. 34 entreprises seront à découvrir.

Dans le hall 6, le Village de l’Innovation illustrera en un seul espace les grandes tendances du moment en agriculture.
Grâce à une scénographie numérique innovante, visiteurs et exposants pourront y découvrir ou redécouvrir sous un nouvel angle l
es produits lauréats des SIMA Innovation Awards 2019.
Les 2 médailles d’Or, 5 médailles d’Argent et 20 médailles de Bronze de ce cru 2019 sont une nouvelle fois révélateurs des tendances de fond du secteur
(Palmarès en ligne :
www.simaonline.com/Evenements/SIMA-Innovation-Awards-2019/Le-palmares-des-SIMA-Innovation-Awards-19).

 

Regard à 360 °sur l’agriculture

 

Le Village de l’innovation mettra également en valeur des agriculteurs innovants qui pourront inspirer,
grâce aux résultats probants qu’ils obtiennent, les visiteurs du salon.
Leurs portraits seront visibles quotidiennement sur la page Instagram du salon @sima_worldwide.

A l’intérieur d’un espace prospectif, le SIMA invitera enfin chaque visiteur et exposant à participer à la création d’une innovation,
donner son avis, assister à des démonstrations et tester de nouvelles pratiques.

Autre nouveauté de cette édition 2019, un Hackathon sera organisé : codeurs et professionnels du secteur agricole plancheront pendant 48 heures sur l’utilisation des données spatiales en agriculture.

« En phase avec les préoccupations du monde agricole, le SIMA porte un réel regard à 360°
sur la diversité des productions et des solutions », poursuit Martine Dégremont.
Pour la première fois, le salon et ses partenaires organiseront des tables rondes autour des grands enjeux du monde agricole comme l’agriculture biologique
(Agence Bio), les systèmes de culture de demain (Inra), l’agriculture à l’heure du numérique (agriDées), l’élevage et l’AgTech (agriDées, INRA).
Cette dernière sera le point d’orgue le 27 février de la journée de l’élevage du SIMAGENA,
événement reconnu au niveau européen pour la diversité de ses bovins et la richesse de son pôle génétique.

« Avec ses 1 800 exposants venant de 42 pays (en 2019), ses 232 000 entrées professionnelles de 135 pays et ses 360 délégations internationales (en 2017),
 le SIMA est le carrefour de toutes les agricultures du monde », se réjouit ¨Martine Dégremont.
La hausse du nombre d’exposants internationaux (+ 12,5 %) le prouve.
En 2019, le salon reconduira des événements majeurs tels que le SIMA African Summit,
conférence internationale et outil pratique pour se développer sur le continent, et le SIMA Dealers’ Day,
qui réunit des distributeurs du monde entier sur le thème de la formation et de l’évolution du métier de concessionnaire


Irstea doublement présent au SIMA 2019

Pour sa dernière participation au SIMA avant sa fusion avec l’INRA début 2020,
toujours promoteur de l’innovation technologique au service de l’agriculture pour produire mieux et avec une compétitivité accrue, Irstea vous attend sur le salon à deux emplacements. Hall 5a, allée J, stand 35, « Agriculture de précision, agriculture durable »
les chercheurs de l’Institut vous présenteront des innovations prometteuses pour réduire et optimiser l’usage de l’eau et des produits phytosanitaires ainsi que l’impact des pratiques culturales sur les sols.

Voici quelques exemples:
- BETTYBOT, un bras articulé avec capteurs de vision, qui surveille et caractérise les plantes au plus près (détection de maladie, phénotype) pour mieux doser et cibler les traitements.
- Un LIDAR pour scanner la végétation en arboriculture durant le traitement afin d’optimiser en temps réel les volumes de produits appliqués. - Un outil de caractérisation physique du sol pour optimiser les pratiques culturales.
- Le PROJET WEEDELEC, une alternative au désherbage global chimique, par le couplage d’une détection aérienne des mauvaises herbes et d’une robotisation terrestre d’un désherbage électrique sous haute tension, ciblé.
- Le robot adaptable ADAP2E, conçu pour évoluer en milieux naturels afin de tester différents comportements dans des contextes variés (vignes, serres…).
- Le pulvérisateur breveté "quasi zéro dérive" BLISS qui applique la juste quantité de produit en fonction de la structure
et du volume de la végétation.
Une puissant souffle d’air confine le produit sur les zones à traiter et empêche sa dispersion dans l’atmosphère.
- PULVECO®, une solution numérique interactive pour réduire, jusqu’à 50% et sans perte d’efficacité,
la dose de produit phytosanitaire en fonction des caractéristiques
et performances du pulvérisateur accessibles sur le Web et du stade végétatif.

Des membres de l’association RobAgri, dont Irstea est partenaire fondateur, pourront également répondre
aux questions sur le développement de la robotique agricole.
 
Sur le Village des innovations (hall 6), seront présentés les projets de recherches montés avec trois partenaires :
Inovinea avec sa tuile Symbio, Sun’R pour l'agrivoltaïsme et GHK avec son chariot de culture automatisé.

A noter aussi : Irstea organise une conférence intitulée « Agroéquipements : peuvent-ils contribuer à l’agroécologie ? »
 le lundi 25 février, de 14h30 à 17h00, mezzanine du hall 3.

Plus d’informations sur www.irstea.fr
.

Le palmarès des Sima Innovation Awards 2019

 

27 médailles ont été décernées dont 2 médailles d’or, 5 d’argent, et 20 de bronze.

« Chaque palmarès des Sima Innovation Awards est un révélateur des tendances de fond en matière d’évolution des équipements agricoles, des préoccupations des utilisateurs et des réponses apportées par les constructeurs et fournisseurs de solutions », souligne Jean-Marc Bournigal, président du jury des Sima Innovation Awards.

Sans surprise, le domaine des applications du numérique domine largement le palmarès de cette édition 2019 avec près de la moitié des médailles.
En effet, les solutions sont de plus en plus matures et les domaines d’application de plus en plus vastes.

Une autre tendance est liée aux impératifs de sécurité des utilisateurs. Les constructeurs apportent
des réponses fiables qui sont soit très technologiques, soit purement « de bon sens ».

Enfin, les impératifs de qualité du travail et de performances des machines constituent une troisième tendance forte, portée, en particulier, par la complexification des itinéraires culturaux et des opérations culturales ainsi que par la diversification des productions.

Le palmarès 2019 distingue deux médailles d’or.

La première a été décernée à Claas pour sa Jaguar 960 Terra Trac.
Le constructeur lève le principal obstacle qui limite l’utilisation des chenilles en agriculture, en particulier sur ensileuses :
le ripage en manœuvre, source de dégradation des sols.
Un astucieux système de relevage automatique du galet se déclenche en effet au-delà d’un certain rayon de braquage.
La pression moyenne de la surface résiduelle (environ 60 %) est plus favorable qu’une monte de pneus standart.

La seconde médaille d’or a été attribuée au Dyna Trac de l’entreprise Laforge.
Cette interface permet le découplage du mouvement de l’outil par rapport au tracteur.
L’ensemble outil/interface et tracteur est libre. La correction se fait par la ligne de traction.
Résultat : des économies à l'achat du matériel et une plus grande précision du travail des outils, qui génère une hausse du potentiel de rendement.

 

La suite du palmarès 

5 Médailles d'Argent

Airbus Defence and Space & John Deere - Suivi dynamique de l'azote par imagerie satellite et capteurs machine

Bosch - Suivi dynamique de la végétation par capteurs connectés aux champs pour l'aide au pilotage des cultures

John Deere - Support proactif et collaboratif des matériels agricoles

Kuhn - Assistant virtuel d'entretien courant et de réglage de base

Sodijantes - Roue à réservoir d'air intégré.

 

20 Médailles de Bronze

Amazone - Système de surveillance et de compensation de l'influence du vent sur les nappes d'épandage

Arbos - Pulvérisateur tracté avec système de suspension de roue indépendant, piste de roue réglage et châssis articulé Arbos

Beiser Environnement - Râtelier de fourrage avec une auge galvanisée, protection contre la pluie montée sur remorque avec pesée connectée

Berthoud - Offre de location longue durée

Case IH - Herbicide électrique connecté

Claas - Coupe à tapis flexible

Claas - Chargeuse à pneus 

Climate Fieldview - Plateforme numérique permettant d’analyser des données agronomiques afin d'optimiser le rendement

De Sangosse - Capteur connecté autonome pour le comptage et le suivi des limaces

Hydrokit - Assistance d'attelage de barre de poussée hydraulique et d'arbre de transmission sur tracteur

Isagri - Assistant vocal

Jourdain - Dispositif automatique de verrouillage de barrières dans les deux sens de passage

Karnott - Compteur connecté qui simplifie le suivi de vos interventions

Kverneland - Distributeur de micro-granulés 

Manitou - Fonction arrêt moteur temporisé et réglable sur chariots télescopiques

Manitou - Valorisation des chariots télescopiques en fin d'usage

New Holland - Inverseur du Dynamic Feed Roll sur les batteuses

Rabaud - Laveuse radiocommandée de bâtiments d’élevages avicoles

Trimble - Application de détection automatique des outils et marqueur Bluetooth

Trimble - Synchronisation et partage automatique des données

 

Palmarès en ligne : www.simaonline.com/Evenements/SIMA-Innovation-Awards-2019/Le-palmares-des-SIMA-Innovation-Awards-19

.simaonline.com/Evenements/SIMA-Innovation-Awards-2019/Le-palmares-des-SIMA-Innovation-Awards-19

 

 

 
SIMAFGR 19 rue Jacques Bingen 75017 Paris tel:01 42 12 85 90 fax:01 40 54 95 60 Mail: contact@sitmafgr.com Site créé par Filmagri